'J'ai fait face à tant d'humiliations, je ne peux pas sortir' - Un étudiant de l'UNN dans une vidéo de twerk viral crie

class='relatif à gauche'>

Mirabel Obi, qui serait sur le point d'être expulsée par la direction de l'Université du Nigeria Nsukka après qu'une vidéo virale de son twerk a fait surface sur les réseaux sociaux a rompu le silence.

Nouvelles de Naija rapports que le doyen des affaires étudiantes avait juré de persécuter Mirabel pour avoir détruit la féminité après avoir affiché un mouvement de twerk explicite lors d'un concours de danse organisé à l'école.

Dans un long post sur Instagram, l'étudiante de première année en sciences de laboratoire médical (MLS) a raconté pourquoi elle s'était livrée au concours de danse qui l'avait amenée à présenter une telle danse twerk explicite.

Elle a également déclaré qu'elle n'avait pas encore été expulsée de l'institution.

Selon Mirabel, elle a participé à une compétition avec d'autres femmes comme elle, notant que ses universitaires n'avaient rien à voir avec ses talents de danseuse.

Elle a également ajouté qu'elle avait fait face à tant d'humiliations et qu'elle ne pouvait plus sortir après que la vidéo soit devenue virale.

Se demandant si la danse valait l'humiliation, Mirabel a également révélé qu'elle avait perdu sa vie privée depuis l'invasion avec sa chambre d'auberge envahie et certaines de ses propriétés endommagées.

Lisez son message ci-dessous;

Ce n'est pas une nouvelle qu'une étudiante de l'UNN a été expulsée de l'UNN après s'être soi-disant déshabillée pour gagner 10 000 dans un concours de danse.

Eh bien, je suis cet étudiant. Normalement, je laisserais cette diapositive parce que je ne suis pas à la recherche d'influence et que je ne dois d'explication à personne, mais j'en ai assez de voir différentes fausses nouvelles sur l'histoire et en ce moment, je pense qu'il est pertinent d'aborder ce problème publiquement. C'est la véritable histoire derrière tout cela.

Je m'appelle Mirabel, étudiante en médecine à l'UNN. Le 28 octobre 2021, il y a eu une sensibilisation pour un concert à l'école. La prise de conscience est ce que les gens font presque à chaque fois et ce qui s'ensuit est généralement une compétition de danse et ce jour-là, nous étions en compétition pour 30 km. Il se trouve que j'étais l'un des prétendants. J'ai vu beaucoup de filles concourir dans le passé et ce qu'elles portaient n'était rien de mieux que le mien. C'était l'équivalent de ce que je portais et parfois pire, parce qu'après tout, on a l'impression de danser devant nos camarades femmes, mais ensuite j'ai l'impression que le montant que j'ai gagné était la raison pour laquelle la vidéo est devenue virale.

Le doyen des affaires étudiantes s'est emparé de la vidéo et je ne sais vraiment pas ce qu'ils lui ont dit de moi qui l'a fait rager de tant de colère et aussi de prendre la décision de m'expulser.

Voici les points que j'essaie de faire

.1. Je ne suis pas et n'ai jamais été expulsé parce que nous savons tous qu'on ne peut pas expulser un étudiant pour cause de twerk.

2. Nous dansions tous devant l'auberge des filles, et il n'y a jamais eu d'endroit où le twerk viole les règles et règlements de l'école.

3. Twerking n'a rien à voir avec mes universitaires parce que vous ne pouvez même pas devenir étudiant en médecine à l'UNN sans franchir 300 et plus dans votre JAMB. Je suis toujours très sérieux et je sais équilibrer ma vie sociale/académique.

4. Ça n'a jamais été une compétition de 10 km. C'était 30k.

5. Je n'ai pas été expulsé, je le répète, j'ai seulement été harcelé sans être entendu (les autorités en question se sont introduites dans mon auberge et ont saccagé mes propriétés).

6. Depuis lors, j'ai fait face à tellement d'humiliations, je ne sais même plus comment faire mon coming out, je n'arrête pas de me demander si ça en valait vraiment la peine. Beaucoup de mes propriétés ont été endommagées et certaines sont introuvables, comme comment envahir la vie privée de quelqu'un ??